Институт социологии
Федерального научно-исследовательского социологического центра
Российской академии наук

Galindabaeva V. Pourquoi les léopards n’aiment-ils pas les chiens errants? Grands événements sportifs, machines de croissance et pratiques néopatrimoniales en Russie. Connexe: Les espaces postcommunistes en question(s), 2016, Dossier 2, Sotchi 2014: La Russie à l’épreuve de ses Jeux, les Jeux à l’épreuve du Caucase, pp. 81 – 102.



Galindabaeva V. Pourquoi les léopards n’aiment-ils pas les chiens errants? Grands événements sportifs, machines de croissance et pratiques néopatrimoniales en Russie. Connexe: Les espaces postcommunistes en question(s), 2016, Dossier 2, Sotchi 2014: La Russie à l’épreuve de ses Jeux, les Jeux à l’épreuve du Caucase, pp. 81 – 102.
ISSN 2406-5749

Размещена на сайте: 25.12.17

Поискать полный текст на Google Academia

Моя книжная полка

Ссылка при цитировании:

Galindabaeva V. Pourquoi les léopards n’aiment-ils pas les chiens errants? Grands événements sportifs, machines de croissance et pratiques néopatrimoniales en Russie. Connexe: Les espaces postcommunistes en question(s), 2016, Dossier 2, Sotchi 2014: La Russie à l’épreuve de ses Jeux, les Jeux à l’épreuve du Caucase, pp. 81 – 102.

Аннотация

Cet article porte sur le contexte spécifique de l’élaboration et de la mise en oeuvre d’une politique publique en vue de la préparation de grands événements sportifs en Russie. Cette question est analysée à travers le cas spécifique de la mise en place de mesures d’éradication des animaux errants dans les villes de Kazan et Sotchi avant les Universiades de 2013 et les JO d’hiver de 2014. L’article permet ainsi de mettre en évidence les subtils jeux d’acteurs locaux ainsi que les logiques néo-patrimoniales caractéristiques des politiques publiques de restructuration urbaine, amenant l’auteure à proposer le modèle de « machines de croissance néo-patrimoniales » spécifique au contexte post-soviétique. Cet article porte sur le contexte spécifique de l’élaboration et de la mise en oeuvred’une politique publique en vue de la préparation de grands événements sportifs enRussie. Cette question est analysée à travers le cas spécifique de la mise en place demesures d’éradication des animaux errants dans les villes de Kazan et Sotchi avantles Universiades de 2013 et les JO d’hiver de 2014. L’article permet ainsi de mettreen évidence les subtils jeux d’acteurs locaux ainsi que les logiques néo-patrimonialescaractéristiques des politiques publiques de restructuration urbaine, amenant l’auteureà proposer le modèle de « machines de croissance néo-patrimoniales » spécifique aucontexte post-soviétique.

 

Ключевые слова:

sotchi kazan ga-é nements chiens des rues machines de croissance o-patrimoniales socié civile sochi mega events stray dogs engines of neo-patrimonial growth$ civil society

Авторы:

Галиндабаева В.В.

Оглавление

Рубрики:

Политическая социология
Социология конфликта



Возможно, вам будут интересны другие публикации:



КОММЕНТАРИИ К ЭТОЙ СТРАНИЦЕ



rss подписаться на RSS ленту комментариев к этой странице
ОСТАВИТЬ КОММЕНТАРИЙ
Комментарии. Всего [0]: